La loi Malraux est un dispositif de défiscalisation qui permet d'investir dans l'immobilier ancien. C'est un dispositif qui concerne les investisseurs qui souhaitent réaliser des travaux de restauration. Le dispositif a été assoupli récemment (le 29 décembre dans l'article 40 de la loi de finances).

Changement numéro 1 : le plafond des dépenses est désormais pluriannuel.

Changement numéro 2 : la réduction d'impôt est désormais déportable.

loi-malraux-2017

Cette loi permet d'investir dans l'ancien, sous condition d'engager des travaux de rénovation. Il s'agit du plus vieux dispositif de défiscalisation de France. Il est entré en vigueur le 4 août 1962 avec plusieurs objectifs :

  • Restaurer le patrimoine architectural de la France, en partie détruite après la seconde guerre mondiale ;
  • Ajouter des logements sur le marché locatif.

Lorsque les travaux sont bouclés, l'investisseur a obligation de louer le bien qui a été rénové pendant 9 ans. La réduction d'impôt accordée sera alors de 30% (du montant de l'investissement). 

Un dispositif plus souple

L'un des points forts du dispositif Malraux vient du fait que le montant de l'investissement ne rentre pas dans le plafond des niches fiscales. Le montant de la réduction est désormais plus important. Le plafond était autrefois fixé à 100 000€ par an, avec la possibilité d'étaler les travaux sur 3 ans. Désormais le plafond est fixé à 400 000€ avec la possibilité d'étaler les travaux sur 4 ans. 

Cette souplesse devrait permettre de relancer ce dispositif de défiscalisation. C'est également un avantage pour les professionnels de la construction car il s'agit souvent de travaux importants. 

Pour bien investir en loi Malraux, il ne faut pas oublier de prendre en compte les fondamentaux de la défiscalisation, à savoir :

  1. un bon emplacement ;
  2. une rénovation de qualité ;
  3. une demande locative importante dans la ville où l'on rénove.